Vendredi soir le soir calme d'après la chaleur, quand le frais s'insinue insidieusement , j'ai ramassé les dernières groseilles du jardin. Piètre cueillette après les pleines bolées, à peine 150g, pas de quoi faire une confiture pure groseilles. Qu'à cela ne tienne ! Nous avions des abricots pas ceux de notre jardin encore, qui commencent juste à tourner, mais ceux d'un verger laissé à l'abandon. Et je n'avais encore jamais fait de confiture groseilles-abricots.

Or donc, le lendemain matin le matin pressé d'avant la chaleur, quand il faut vite profiter du frais pour faire la cuisine, histoire de profiter ensuite de la piscine pendant les chaleurs  me voilà à improviser une recette de confiture... Un peu à l'oeil, un peu au pif, un peu au goût, comme toute confiture qui se respecte.

Ingrédients :

  • Groseilles (en l'occurence, 150g)
  • Un peu d'eau
  • Abricots (ce qu'il faut pour faire 500g de fruits, soit ici 400g. Oui, 400+150 ne fait pas 500, mais comme les groseilles seront épépinées et égrappées, j'ai pris 50g de marge)
  • 300g de sucre (dans tous les livres de recettes de confiture, ils mettent autant de sucre que de fruits. Mais ma maman ne le fait jamais, et moi non plus : c'est meilleur quand il y a plus le goût des fruits que le goût du sucre, et comme de toute manière on ne demande pas à nos confitures de se conserver 3 ans, il n'y a aucun problème de conservation, autre le fait que leur durée de vie n'excède pas un an... après elles disparaissent ;)).

Préparation :

D'un côté, pochez les groseilles dans un tout petit peu d'eau, avec, mettons, 50g de sucre. Remuez avec un écumoire (ou une cuillère en bois) en écrasant, pour que les graînes sortent et que le jus de groseilles se libère plus facilement.

De l'autre, commencez à faire une compote d'abricots, en les faisant cuire avec de l'eau pour qu'ils s'attendrissent.

Quand les groseilles sont pochées, réservez le jus passez le tout dans une passoire, en écrasant les fruits pour recueillir le plus possible de pulpe, sans avoir les grains. Le jus doit faire une sorte de peau, comme un début de gelée, puisque le sucre l'a fait prendre.

Quand les abricots sont attendris, « marpaillez-les » (j'aime bien ce mot :). "Ecrasez-les", quoi :)) et ajoutez le sucre, pour commencer à faire la confiture. Toujours à part, car la groseille prendra plus vite que les abricots.

Quand le moment vous semble opportun, versez le jus de groseilles, et attendez la prise en remuant. Une fois l'écume passée, et quand les gouttes de confiture se figent, mettez en pot.

Raclez le fond de casserole et la cuillère avec du pain frais c'est une étape très importante, qui permet de savoir si la confiture a un goût de revenez-y :)