La première fois que j'ai fait cette tarte, c'était il y a deux ans, pour les 70ans de mon papi. A l'époque, j'étais déjà toute seule à la maison (le reste de la famille étant partie en vacances je ne sais trop où) pour enrayer une invasion d'abricots ampuisais... Deux ans plus tard donc, même tableau, abricots à ne plus savoir quoi en faire... mais cette fois, des amies (dont celle-ci, et celle-ci, mais d'autres aussi : les Dames Mélilot et Lamberte, venues des lointaines contrées de Belgique, la Fée Sylvae de Pibrac et Kendra la Rohirrim de Paname) étaient là pour m'aider à les manger, sous formes d'abricots frais, cuits en compotes avec du boudin blanc belge (le boudin blanc belge, c'est bon, n'en mangez pas et laissez-le moi :)), en sorbet, en confiture, en sirop... et en tarte.

Pour 6-8 personnes

Ingrédients :

Pâte

  • 125g de beurre,
  • 250g de farine,
  • 1 pincée de sel
  • un rien d'eau :)

Garniture

  • 700g d'abricots
  • 50g d'amandes en poudre
  • 2 oeufs
  • 125g de crême fraîche
  • 40g de sucre
  • 2 cuillères de sucre vanillé.

Préparation :

  • Versez la farine et le sel dans une jatte, sablez avec le beurre en petit morceau, ajoutez un rien d'eau pour que la pate soit étalable sans s'émietter. Faites une boule, laissez-la reposer une heure au frais.
  • Lavez, essuyez et dénoyautez les abricots.
  • Etalez la pâte, piquez et cuisez à blanc 10 min (à 180°C).
  • Déposez les oreillons, mélangez la crême, les oeufs, les amandes en poudre, le sucre, et versez l'appareil sur la tarte.
  • Enfournez 35 min
  • Servez tiède ou froid (plutôt froid... surtout quand il fait chaud).

Et même que vous m'en direz des nouvelles ! :)